SPAF

Syndicat des pilotes d’Air France

Revue de Presse du 22 mars 2018

Revue de Presse du 22 mars 2018

Grève du contrôle aérien : Air France, easyJet et Ryanair annulent en masse

Air journal du 22/03/2018

La DGAC a demandé aux compagnies aériennes d’annuler 30% des vols ce jeudi dans les aéroports de Paris CDG, Orly et Beauvais, en raison de la grève dans le contrôle aérien. Air France assurera 100% des long-courriers mais deux-tiers seulement du moyen-courrier, tandis que la low cost easyJet a supprimé 104 vols et que Ryanair appelle de nouveau le gouvernement français et la Commission européenne à agir.

Dans le cadre du mouvement de grève dans la fonction publique en France pour ce jeudi 22 mars 2018, rejoint par le syndicat USAC-CGT, principal syndicat de l’aviation civile qui inclut les contrôleurs aérien, la Direction Générale de l’Aviation Civile a demandé aux compagnies aériennes opérant en France de réduire leurs programmes de vol. Environ 30% des vols sont annulés au départ et à l’arrivée à Paris-CDG, Paris-Orly et Beauvais-Tillé, a indiqué la DGAC hier, mais des retards et annulations de dernière minute ne sont pas à exclure. Air France prévoit d’assurer 100% des vols long-courriers, 75% des vols moyen-courriers de et vers Paris-Charles de Gaulle et 60% des vols court-courriers à Paris-Orly et Province assurés par HOP!. Les mesures commerciales habituelles ont été mises en place.

La low cost easyJet a publié une liste de 104 vols annulés ce jeudi « sur demande des autorités locales », dont 30 à Orly, Nice et Toulouse, 22 à Roissy, 20 à Lyon, 8 à Genève, 6 à Nice, Bâle-Mulhouse et Marseille.. Les passagers affectés par des annulations ont été informés par SMS et e-mail. easyJet « fait tout son possible afin de minimiser l’impact » et propose des chambres d’hôtel et repas aux passagers affectés par les vols annulés. Ils peuvent également changer leur vol gratuitement ou obtenir un remboursement.

Ryanair n’a pas publié de liste exhaustive des vols annulés ce jeudi, mais rappelle que les vols traversant l’espace aérien français sont affectés par les grèves, par exemple entre Londres-Stansted et Alicante, Malaga, Lisbonne ou Barcelone. Les clients touchés par ces annulations ont été prévenus et informés des différentes options possibles par email et par SMS en fonction des informations de contact renseignées au moment de la réservation. La low cost appelle de nouveau le gouvernement français et la Commission européenne à « prendre des mesures immédiates pour empêcher de nouveau la fermeture du ciel européen par les syndicats des contrôleurs aériens français », et « a exhorté tous ses clients à signer la pétition « Keep Europe’s Skies Open » de A4E qui sera présentée à la Commission européenne lorsqu’elle comptera un million de signatures. Ryanair et d’autres compagnies aériennes de l’UE « ont demandé à plusieurs reprises » à la Commission européenne d’introduire trois mesures simples qui allégeraient l’impact de ces grèves fréquentes des contrôleurs aériens pour les citoyens européens :

– Exiger des syndicats des contrôleurs aériens français qu’ils aient recours à un arbitrage exécutoire au lieu de faire grève
– Permettre à d’autres contrôleurs aériens européens de prendre en charge les opérations de survol dans le ciel français pendant que les syndicats des contrôleurs aériens français sont en grève ;
– Exiger que les survols de l’espace aérien français soient protégés (dans le cadre d’une obligation de service minimum) lors de grèves des contrôleurs aériens français.

Wizz Air a de son côté transféré sa rotation entre Beauvais et Cluj-Napoca (W6 3331/W6 3332) vers Charleroi, le transfert en bus étant organisé au départ de la Porte Maillot ce matin. Le syndicat USAC-CGT avait appelé à un arrêt de travail jeudi « ainsi que les nuitées en amont et en aval de celle-ci pour les agents travaillant en horaires décalés », revendiquant une « hausse sensible des recrutements » de fonctionnaires, afin d’assurer l’ensemble des missions de la DGAC dans les meilleures conditions possibles de travail « et dans l’intérêt des services rendus aux usagers ». Rappelons que si le précédent mouvement en novembre 2017 n’avait entrainé aucune annulation de vol préventive, la grève d’octobre 2017 avait débouché sur la suppression préventive de 30% des programmes des compagnies aériennes, entrainant des centaines d’annulations de vol. Et en septembre, 15% des vols avaient été supprimés dans les aéroports de la région parisienne lors d’un mouvement similaire.

Pour la grève de vendredi spécifique à Air France, la compagnie annonçait hier qu’il est « actuellement trop tôt pour connaître les conséquences de ce mouvement (du 23 mars) sur notre programme de vols. Il est à noter que les vols Air France opérés par un avion autre qu’Air France ou Joon ne sont pas concernés par ce mouvement (KLM, Delta) ».

 

Grève 22 mars : easyjet annule 104 vols au départ de France

Tourmag du 21/03/2018

easyJet n’échappe à la règle. La compagnie orange vient d’annoncer l’annulation de 104 vols au départ de France, en raison de la grève prévue ce 22 mars 2018.
La Direction Générale de l’Aviation Civile a en effet demandé aux transporteurs de réduire leur programme de vols.
Les passagers affectés par des annulations ont été informés par SMS et e-mail. « easyJet fait tout son possible afin de minimiser l’impact et propose des chambres d’hôtel et repas aux passagers affectés par les vols annulés. Ils peuvent également changer leur vol gratuitement ou obtenir un remboursement. » indique la compagnie dans un communiqué de presse.

 

Air France : la majorité des court et moyen-courriers assurés, le long-courrier épargné, ce jeudi

Déplacementspro du 21/03/2018

Avant d’affronter le mouvement social de ses salariés vendredi, Air France fera face ce jeudi 22 mars à une grève nationale à laquelle les contrôleurs aériens participent. Pendant cette action, la compagnie a prévu d’assurer tous ses vols long-courriers. En revanche, elle a annulé 25% de ses moyen-courriers et 40% des dessertes provinciales.

Air France donne ses prévisions de vols de jeudi

Dans le cadre du mouvement national d’appel à la grève en France pour la journée du 22 mars 2018, la Direction Générale de l’Aviation Civile a donné comme instructions aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols au départ et à l’arrivée des aéroports français.
Pour la journée du 22 mars, Air France prévoit ainsi d’assurer :
– 100% des vols long-courriers
– 75% des vols moyen-courriers de et vers Paris-Charles de Gaulle
– 60% des vols court-courriers, Paris-Orly et Province
Par ailleurs, un préavis de grève a été déposé par plusieurs syndicats de personnels Air France pour la journée du vendredi 23 mars 2018. Néanmoins, la compagnie n’est pas encore en mesure de connaître les conséquences de ce mouvement sur son programme de vols.
Elle précise toutefois que « les vols Air France opérés par un avion autre qu’Air France ou Joon ne sont pas concernés par ce mouvement (KLM, Delta…) ». Pendant ces deux jours, il est conseillé aux voyageurs d’affaires de vérifier le statut de leur vol avant de se rendre à l’aéroport.

 

Aéroport d’Orly : les bagagistes d’Onet H. Reignier en grève

Le Parisien du 21/03/2018

Orly, ce mercredi. Près de 95 % des bagagistes Onet H. Reignier sont en grève. Celle-ci devrait se poursuivre jusqu’à ce vendredi minuit. DR

Les bagagistes de la société Onet H. Reignier, sous-traitant d’Air France, sont en grève depuis ce mercredi matin, 6 heures. A l’appel de sept syndicats : CGT, Unsa, CFDT, CFTC, FO, Sud aérien, SMA, près d’une centaine de salariés sur 126 bloquent le site, soit près de « 95 % de grévistes », indique Karim, un délégué syndical. Ils dénoncent notamment « les conditions de travail dont des discriminations salariales ».

Ce mercredi, plusieurs perturbations ont déjà été recensées. « Près d’une vingtaine de vols auraient été retardés avec des bagages loupés pour certains voyageurs », a relaté le délégué syndical. La grève devrait se poursuivre durant trois jours, jusqu’à vendredi minuit. Contactée, la direction est restée injoignable.

 

Aérien : l’Europe fourbit ses armes contre la concurrence déloyale

Les Echos du 21/03/2018
Le Parlement européen voudrait retirer les droits de trafic des compagnies aériennes étrangères suspectées de concurrence déloyale.

Les efforts des compagnies aériennes européennes pour  obtenir une meilleure protection de l’Union européenne, contre les pratiques concurrentielles déloyales de certains pays tiers, commencent à porter leurs fruits. La commission des transports du parlement européen a décidé d’apporter son soutien à un projet de loi assez radical, qui permettrait à la Commission européenne de retirer les droits de trafic d’une compagnie étrangère accusée de pratiques déloyales, sans attendre les conclusions de l’enquête européenne, si elle estime qu’il existe un risque grave de préjudice. Une proposition clairement destinée à  faire pression sur les compagnies du Golfe , régulièrement accusées de bénéficier de subventions étatiques illégales.

 

Un texte durci

Les députés européens ont ainsi durci le texte initialement élaboré à Bruxelles par la Commission européenne, qui se limitait à la possibilité d’imposer des « mesures compensatoires provisoires » aux compagnies de pays tiers faisant l’objet d’une enquête formelle pour pratiques anticoncurrentielles. Jusqu’à présent, la suspension des droits de trafic n’était pas envisagée, ceux-ci ayant été attribués dans le cadre d’accords internationaux bilatéraux ou multilatéraux. Les enquêtes devraient toutefois être menées dans un délai maximum d’un an.

En durcissant les règles, le parlement européen veut doter l’Europe des mêmes armes que les autorités américaines, également confrontées aux plaintes de leurs transporteurs contre les compagnies du Golfe, et qui n’ont pas hésité à brandir la menace de la suspension des droits de trafic. Cette mesure s’inscrit dans un projet plus large de stratégie européenne pour le transport aérien, qui prévoit également de laisser à la Commission européenne, le soin de mener les négociations de nouveaux droits de trafic avec des pays tiers.

 

Des intérêts parfois divergents

Reste toutefois à faire valider ce texte par le conseil des ministres des Etats-membres, qui n’ont pas la même approche du problème. La plupart n’ont pas de compagnie long-courrier à protéger de la concurrence étrangère. D’autres peuvent également avoir de bonnes raisons de fermer les yeux, pour ménager leurs intérêts économiques dans d’autres domaines que l’aérien.

Austrian Airlines : 66 vols annulés jeudis

Air journal du 21/03/2018

Comme en début de mois, la compagnie aérienne Austrian Airlines a été contrainte d’annuler au moins 66 vols demain, en raison des assemblées tenues par ses pilotes, hôtesses de l’air et stewards dont les syndicats jugent inacceptables les propositions d’augmentations faites par la direction.

Pour les mêmes raisons que le 6 mars 2018, le programme de vols de la compagnie nationale autrichienne sera perturbé demain jeudi 22 mars, avec environ 70 vols annulés préventivement. Austrian Airlines a publié une liste non exhaustive des vols perturbés dans sa base à l’aéroport de Vienne-Schwechat, y compris par exemple la rotation OS413/OS414 vers Paris-CDG ou la OS359/360 vers Bruxelles-Zaventem. Seuls des vols régionaux sont a priori affectés.

Les passagers affectés par ces annulations de vols préventives ont été avertis et rebookés sur d’autres vols, Austrian Airlines recommandant aux autres de vérifier le statut de leur vol avant de se rendre à l’aéroport. Des « assemblées internes » du personnel navigant, soit 3800 pilotes et PNC, ont été organisées par les syndicats demain à partir de 8h30 ; la compagnie les juge « complètement disproportionnée », ajoutant qu’organiser des arrêts de travail pendant des négociations « est la mauvaise réponse pour obtenir plus d’emplois, plus d’avancement et plus d’argent ».

D’après le syndicat Vida, l’offre par la direction d’une compensation de l’inflation à hauteur de 2,1% des salaires, plus une prime unique de 1,4%, est « une plaisanterie », et « inacceptable » vu qu’aucune augmentation de salaire n’a été accordée depuis 2012. Le principe d’une grève n’est pas exclu, le président de la branche aviation du syndicat Johannes Schwarcz demandant aux passagers leur « compréhension, il en va de l’avenir des employés d’Austrian Airlines ». Les collègues « ne veulent plus contribuer à de nouveaux plans d’austérité », et la direction ne peut plus « tester leur patience ».

 

ASL Airlines à Toulon : deux lignes vers l’Algérie, une vers Bordeaux

Air journal du 22/03/2018

La compagnie aérienne ASL Airlines France lancera cet été trois nouvelles liaisons à Toulon, vers Alger et Oran en Algérie et vers Bordeaux en France.

Du 6 juillet au 14 septembre, la compagnie française proposera un vol tous les vendredis entre Toulon-Hyères et l’aéroport d’Alger-Houari Boumediene, opéré en Boeing 737-300 de 148 sièges. Les départs sont programmés à 8h00 (arrivée à 8h30), avec retour d’Algérie à 9h30 (arrivée à 12h00). Et du 2 juillet au 10 septembre, ASL Airlines assurera un vol tous les lundis vers Oran-Ahmed Ben Bella, le 737-300 décollant à 11h15 (arrivée à 12h00) et repartant à 13h00 (arrivée à 15h50). Elle est sans concurrence sur ces deux axes.

Entre Toulon et Bordeaux-Mérignac, la compagnie opèrera deux rotations hebdomadaires en 737-300 du 2 juillet au 14 septembre, avec des départs lundi à 15h50 (arrivée à 18h05) et vendredi à 12h45 (arrivée à 14h00), et des retours lundi à 9h00 (arrivé à 10h15) et vendredi à 6h00 (arrivée à 7h15). Elle fait face sur cette ligne à la low cost Volotea.

« Nous sommes très heureux d’ouvrir une nouvelle escale à Toulon Hyères à partir de laquelle nous lançons trois lignes, dont deux entièrement nouvelles qui relieront Toulon à l’Algérie », a déclaré dans un communiqué Jean-François Dominiak, directeur général d’ASL Airlines France. « Nous rendons l’avion accessible à tous en matière de proximité d’abord, puisque Alger sera à seulement 1h30 de Toulon et Oran à 1h45 de Toulon, en matière de politique tarifaire ensuite avec des prix qui commenceront à 71 euros comprenant un repas servi à bord, les boissons et toutes les taxes. La ligne vers Bordeaux quant à elle vient compléter l’offre vers cette destination sur la forte demande de l’été », a-t-il ajouté.

Laurence Erbs, directrice de l’aéroport Toulon-Hyères, se dit ravie d’accueillir ASL Airlines France : « nous avons élaboré conjointement un plan de communication afin de faire connaître ces 3 lignes auprès des Varois. Nous sommes convaincus de leur potentiel. Il y a en effet une communauté algérienne importante dans le Var, notamment au sein de la métropole Toulon Provence Méditerranée, sans oublier l’intérêt touristique d’Oran et d’Alger. Nous nous réjouissons également de l’offre supplémentaire vers Bordeaux, ville très attractive et éloignée de notre territoire ».

Rappelons qu’ASL Airlines France propose également Alger au départ de Paris-CDG, Oran au départ de Bordeaux et Perpignan, ainsi que Chlef depuis Paris-CDG ; elle lance aussi cette année des routes à Roissy vers Tel Aviv et Montpellier, à Bordeaux vers Strasbourg, et vers Oujda au départ de Montpellier et Strasbourg. Les 5 routes reconduites cet été relient Paris-CDG à Alger, Chlef, Oujda et Bastia, plus celle entre Bastia et Oujda.

Membre du groupe international ASL Aviation Holdings, ASL Airlines France (ex EuropAirpost) effectue depuis bientôt 20 ans des vols passagers pour les principaux tours opérateurs français et européens. La compagnie a également développé un réseau de lignes régulières au départ de la France qui lui permet de proposer aux clients individuels une offre de qualité à des tarifs attractifs et sur des liaisons inédites. Elle effectue également des vols passagers à la demande : vols VIP, vols incentives, navettes d’entreprise.

 Air Malta lance des vols réguliers vers Lourdes

Air journal du 22/03/2018

La compagnie aérienne Air Malta lance cet été une nouvelle liaison entre l’île de Malte et Tarbes-Lourdes, remplaçant les charters opérés depuis 30 ans. Elle desservira alors cinq aéroports en France.

Du 29 juin au 9 septembre 2018, la compagnie nationale maltaise proposera deux vols par semaine entre La Valette-Luqa et l’aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées, opérés en Airbus A320 de 168 sièges. Les départs sont programmés lundi et vendredi à 17h00 pour arriver à 19h25, les vols retour quittant la France à 20h15 pour se poser à 22h30. Air Malta sera sans concurrence sur cette route, sa cinquième vers la France après celles à destination de Paris-CDG, Orly, Lyon et Marseille.

Les plus de 7000 sièges proposés cet été bénéficient selon Tarbes-Lourdes d’horaires « parfaitement adaptés car ils donnent le choix de programmer différentes possibilités de séjours cet été, comme un week-end prolongé ou une semaine, et des correspondances idéales vers Tel Aviv ». Le président d’Air Malta Charles Mangion rappelle dans un communiqué à propos de cette 15e nouvelle ligne que la compagnie a commencé à exploiter cette liaison « avec des vols charters en mars 1988, il y a exactement 30 ans, et nous avons continué ainsi tout au long de ces années. Nous fêtons donc cet anniversaire important en proposant cet été le même itinéraire, avec un service régulier en collaboration avec notre partenaire britannique Britannia Travel ». Paul Sies, directeur commercial d’Air Malta, a ajouté : « au cours de ces 30 dernières années, nous avons accueilli en moyenne environ 6000 passagers par an à destination et en provenance de Lourdes sur nos services charters, et le passage à un service régulier est destiné à augmenter cette affluence. Notre service vers Lourdes est un pas de plus vers une stratégie de croissance réussie, et marque certainement une étape considérable pour Air Malta ».

Selon le ministre maltais du Tourisme Konrad Mizzi, « le tourisme religieux est l’une des tendances croissantes du tourisme et des voyages. Je suis heureux de constater qu’après tant d’années de service sur cette ligne, Air Malta est maintenant en mesure d’offrir cette ligne aux personnes qui préfèrent voyager seules et organiser leur propre itinéraire. C’est un ajout positif pour l’horaire des vols d’Air Malta et je me réjouis à l’idée de voir la compagnie aérienne développer plus d’affaires et rechercher davantage de possibilités afin d’assurer de futurs succès. »

Rappelons que parmi les nouveautés annoncées pour 2018 par Air Malta figurent son retour à Casablanca le 26 mars après dix ans d’absence, ainsi que la relance de vols vers Francfort, Berlin, Lisbonne, Venise, Manchester ou Birmingham entre autres, et son arrivée dans un troisième aéroport londonien – Stansted.